Payer
plus

Toucher moins

NON à l'arnaque de la LPP le 22 septembre

NON le 22 septembre

Les rentes des caisses de pension diminuent depuis des années et sont trop basses pour de nombreux travailleurs. Avec la réforme de la LPP, les assurés risquent de subir une baisse supplémentaire de leur rente pouvant atteindre 3200 francs par an. En même temps, ils devraient verser chaque année 2,1 milliards de francs en plus aux caisses de pensions.

Bref : les assurés payeraient plus pour une rente moins élevée. Par contre, l’industrie financière en sortirait gagnante : elle continuerait d’engranger des milliards sur le dos des assurés.

Deux hommes disent : Payer plus, toucher moins de rente? NON le 22 septembre

Des bonnes raisons contre cette arnaque des rentes du 2e pilier

Les rentes des caisses de pension baissent depuis des années. Pour le même capital, la rente versée n’arrête pas de se réduire. Et le pire est à venir. Avec l’arnaque qui se dessine, les rentes diminueraient jusqu’à 3200 francs par an. Les travailleurs de plus de 50 ans et la classe moyenne seront particulièrement touchés. Mais les jeunes risquent eux aussi de voir leurs rentes baisser. En outre, le problème de la compensation du renchérissement, qui touche particulièrement les retraités, reste sans solution.

Jusqu’à 3200 francs moins de rente

L’arnaque que constitue la réforme de la LPP entraînerait une hausse des cotisations salariales obligatoires : les actifs verseraient chaque année 2,1 milliards de francs en plus aux caisses de pension. Les coûts par travailleur augmenteraient jusqu’à 2400 francs par an. Les personnes ayant un bas revenu seraient particulièrement touchées, alors que ce sont précisément elles qui souffrent le plus de l’augmentation du coût de la vie.

jusqu’à 2400 francs de coûts supplémentaires par employé·e

Ce sont surtout les femmes qui passeraient à la caisse, sans garantie de rente plus élevée. Bon nombre de personnes assumant des tâches d’assistance ne seraient pas mieux loties à la retraite. La réforme ne prévoit pas de solution pour les interruptions de carrière liées à la famille ou le travail à temps partiel. De plus, de nombreux travailleurs ayant plusieurs emplois, comme les mamans de jour ou les femmes de ménage, ne seraient toujours pas affiliés à une caisse de pension.

Les banques, les courtiers, les gestionnaires et les experts coûtent plus de 7 milliards par an à nos caisses de pension. L’arnaque que constitue la réforme de la LPP n’y changerait rien, au contraire. Ils pourraient continuer à se servir sur des avoirs encore plus élevés, alors que les assurés voient de moins en moins la couleur de leur argent. C’est inadmissible !

Des exemples qui montrent pourquoi cette réforme du 2e pilier ne fonctionne pas

Collaboratrice d’une crèche (49)

Vendeur (45)

Assistante médicale (25)

Conducteur (49)

Une collaboratrice d’une crèche (assistante socio-éducative) âgée de 49 ans

Une professionnelle de 49 ans dans une crèche gagne en moyenne 5400 francs par mois. Pour elle, la réforme sur laquelle nous votons, signifie payer plus et recevoir moins de rente.

100 Fr. coûts supplémentaires

127 Fr. moins de rente

Bref, ce projet est une arnaque : payer plus pour moins de rentes.

Un vendeur spécialisé dans le commerce de gros

Un vendeur spécialisé dans le commerce de gros âgé de 45 ans gagne en moyenne 7100 francs par mois. Pour lui, la réforme de la LPP signifie : payer plus et recevoir une rente massivement plus basse.

42 Fr. coûts supplémentaires

42.-

258 Fr. moins de rente

Fazit: Des coûts supplémentaires plus élevés chaque mois et malgré tout, une baisse massive de la rente du 2e pilier. Cette arnaque de la LPP est vraiment une mauvaise affaire.

Une assistante médicale de 25 ans

Une femme de 25 ans, employée dans un cabinet médical gagne en moyenne 4900 francs par mois. Pour elle, la réforme sur laquelle nous votons, signifie payer beaucoup plus pour un petit peu plus de rente.

74 Fr. coûts supplémentaires

74.-

seulement 47 Fr. de plus de rente

47.-

Bilan : Elle paiera toute sa vie plus de cotisations et aura moins de salaire sur son compte pour une rente à peine plus élevée. Même si elle met l’argent sous le lit, elle aura finalement plus qu’avec cette arnaque de la LPP.

Un conducteur de bus âgée de 49 ans

Une conducteur de bus âgée de 49 ans gagne en moyenne 5525 francs par mois. Pour lui, la réforme sur laquelle nous votons, signifie payer plus pour moins de rente.

100 Fr. coûts supplémentaires

127 Fr. moins de rente

Bref, ce projet est une arnaque : payer plus pour moins de rentes.

Participer et stopper l’arnaque de la LPP ensemble

Rester au courant

Informer vos proches et collègues

© USS, 2024

Ce site est édité par l'Union syndicale suisse (USS).
Contact : tél. 031 377 01 01  |  info@uss.ch  |  www.uss.ch
Impressum | Protection des données

© USS, 2024